Affaires sociales

Vos interlocuteurs au Consulat général sont :
M. Romuald Rouchon, Consul-adjoint, Chef de chancellerie.
Mme Marie-Laurence DUFOUR
Courriel : admin-francais.pointe-noire-fslt@diplomatie.gouv.fr

Généralités

D’un point de vue général, l’aide sociale s’adresse aux handicapés et aux personnes âgées privées de ressource. Le Consul général préside le Comité consulaire pour la protection et l’action sociale.

Le Consulat général a pour mission d’assurer la gestion administrative des Français au Congo. Il assure la protection consulaire vis-à-vis des autorités locales, dans le respect des lois et règlements congolais.
Il ne saurait être tenu de pallier l’imprévoyance ou la négligence individuelle.

Ce qu’il ne peut pas faire :

  • vous rapatrier aux frais de l’Etat ;
  • régler une amende, votre note d’hôtel, d’hôpital ou toute autre dépense personnelle ;
  • vous avancer de l’argent sans la mise en place préalable d’une garantie ;
  • se substituer aux agences de voyage, au système bancaire ou aux compagnies d’assurance.

Les retraites et pensions

Le Consulat général vous renseignera sur les conditions de recouvrement des pensions alimentaires et vous donnera les renseignements nécessaires à l’obtention du paiement de votre retraite.

En cas d’arrestation, d’incarcération : l’aide judiciaire

Quel que soit le motif de votre arrestation ou de votre incarcération, vous avez la possibilité de demander à communiquer avec le Consulat. Il n’appartient pas au Consulat général de vous faire sortir de prison, mais il sollicitera les autorisations pour vous rendre visite, veillera à vos conditions de détention et s’assurera du respect des lois locales. Il pourra si vous le souhaitez contacter votre famille en France.

Si vous le sollicitez une liste d’avocats agrées par le Consulat pourra vous être fournie. Vous devrez rémunérer le service des avocats.

Dans le cas d’un accident grave

Tout accident grave survenu à un français est en général signalé au Consulat général qui se chargera de prévenir la famille et le Ministère des affaires étrangères et européennes pour décider des mesures d’hospitalisation ou de rapatriement (qui ne sont pas à la charge de l’Etat).

Aide aux victimes : 08Victimes

Violences, discriminations, accidents, catastrophes naturelles, vols, insultes, dégradations, sida, drogue, alcoolisme…

00 33 1 41.83.42.08

Quelle que soit la cause de la souffrance, des professionnels sont là du lundi au vendredi de 9h à 21h et de 10h à 17h le samedi et le dimanche pour écouter, aider et orienter les victimes. Plus qu’un simple portail téléphonique, le 08VICTIMES se propose d’accompagner les victimes grâce à un accueil personnalisé, efficace et rapide.

Après un premier entretien, elles sont directement mises en relation avec les associations concernées. Celles-ci pourront leur apporter par la suite tout le soutien dont les victimes ont besoin.

Facile à retenir, le 08VICTIMES est destiné à devenir un réflexe.

00 33 1 41 83 42 08

En cas de maladie

Le Consulat général peut vous vous aider à trouver un médecin. Les frais sont assumés par les intéressés ou leur famille.

En cas de difficultés financières

En cas de difficultés financières le Consulat général pourra vous indiquer le moyen le plus efficace pour que des proches puissent vous faire parvenir rapidement la somme d’argent dont vous avez besoin. Il pourra vous fournir les adresses des œuvres de charité locales lorsqu’elles existent.

Dernière modification : 12/01/2017

Haut de page